Andry Durizy_Plan de travail 1_Plan de t

Une maison bourgeoise à Genève

Une histoire Vénitienne

Rénovation et décoration d'un salon chic et graphique

Cette belle bâtisse était laissée à l'abandon depuis de longues années lorsque les propriétaires y ont jeté leur dévolu. La mosaïque dans l'entrée méritait un net rafraîchissement mais promettait déjà un fort caractère à ce beau volume, alors que les moulures du salon n'attendaient qu'une belle remise en l'état. Nous avons travaillé une ambiance mêlant les beaux matériaux avec un aspect plus moderne, en rendant l'espace propice aux échanges et à l'intimité.

Le projet en quelques mots...

  • Localisation : Genève (Suisse)

  • Type : Résidentiel

  • Inspiration : l'antiquité des Palais Vénitiens (Italie)

  • Style : Chic, classique, graphique

  • Matières principales : mosaïque, parquet massif, papier peint.

Le projet en images

Le projet en détails

Lorsque nous avons commencé le projet, tout était à refaire : récupérer la mosaïque en mauvais état, recréer les sous-bassement endommagés, changer les fenêtres, le parquet, la cheminée.... et bien sûr, créer un univers qui corresponde aux clients. Le point de départ fut la mosaïque d'époque, qui donne le LA dès l'entrée. Les teintes chaudes ont été reprises par ponctuation dans le salon afin de créer une prolongation chromatique fluide et naturelle. La fonctionnalité a été apportée à travers une ambiance plus moderne, se mêlant ainsi à l'ancien par un équilibre de matériaux et de couleurs. Le papier peint de l'escalier, par sa verticalité, invite à lever les yeux afin de profiter du beau volume. Celui du salon apporte une touche fraîche et graphique, alors qu'il rappelle les sols des Palais Vénitiens de l'antiquité par son motif terrazzo, tandis que la suspension XXL fait écho aux larges coiffes de l'époque, telle un chapeau suspendu. Le tapis XXL, quant à lui, apporte également de la rondeur, afin d'équilibrer avec les formes plus linéaires des modules de la composition murale. La table basse et le bout de canapé poursuivent cette idée de rondeur, alors que leur structure métallique crée le fil noir qui se dessine dans la pièce, tel un coup de crayon, qui contourne le tapis et soutient le fauteuil, avant d'aller mourir dans le pied du lampadaire.

Le projet "avant"...